Ile de Miyakojima, Okinawa (Japon) – ASIE

Une île méconnue aux plages extraordinaires dans le Japon tropical 

Quatrième plus grande île de la préfecture d’Okinawa, l’île de Miyako est une petite île relativement plate de 159,2 km² située à environ 300 km au sud-ouest de Naha sur l’île principale d’Okinawa.
L’attraction touristique principale se concentre sur ses magnifiques littoraux vierges et naturels et ses plages incroyablement belles. Ses récifs coralliens attirent les amateurs de snorkeling et de plongée sous-marine. Plusieurs plages de l’île de Miyako se classent parmi les meilleures plages du Japon. Sans oublier que le bleu de l’eau a donné naissance au nom d’une couleur : « Miyako blue ».

 

 

○ Miyakojima ○


Miyajima est une île surtout fréquentée par des touristes japonais. Il y a peu d’étrangers qui séjournent sur l’île. J’ai trouvé les japonais plus souriants que dans les grandes villes mais pas forcément plus chaleureux.
N’ayant pas trouvé de moyen de locomotion sauf un vélo le dernier jour, j’ai donc été limitée dans mes déplacements. En effet, prendre un bus est un vrai casse-tête. Il n’y avait aucune logique entre les lignes de bus et horaires affichés sur internet et ceux mentionnés dans l’abribus. J’avais beau demandé aux passants en montrant sur la carte l’endroit où je voulais aller, il ne savait pas quel bus je devais prendre ou n’ont pas compris ma requête. Après avoir passé la matinée à Irabu par exemple, je suis restée coincée à mon retour au port. Une après-midi de perdu. Sans compter que le taxi est hors de prix pour se déplacer : 45 euros les 30 minutes. Le vélo que j’ai loué à l’hôtel devait être pris à 10h et rendu à 17h pour une quinzaine d’euros de location. Un peu cher et limité dans le temps mais le vélo est un bon moyen de visiter l’île. Bref, c’est une île qui ne se visite pas à pied.

J’ai séjourné à l’hôtel Marina Breeze au sud de l’île. Ma chambre était très grande mais assez banale. Elle offrait en revanche une magnifique vue du 11e étage surl a mer et sur le Ueno German Culture Village. (endroit surréaliste pour le Japon mais pas indispensable à visiter). 

 

Ile de Miyakojima, Okinawa (Japon)

 

En revanche, côté shopping, il n’y a pas grand chose, il faut se rendre à Hirara, la ville principale, que j’ai à peine aperçu. Dommage car les resorts du coin ramène une manne de touristes. J’ai découvert par hasard le dernier jour « le village market » : Ryukyuno Kaze Island Market Yataimura, un centre rassemblant restaurants et boutiques de souvenirs.
Je n’ai pas pu me rendre au fameux spot Imugyaa Marine Garden, limité par mes moyens de transport qui m’ont aussi fait voir L’île d’Irabu en diagonal. Mon petit coup de cœur pour sa piscine d’eau chaude entourée de plantes tropicales : Shigira hot Spring.
Miyakojima m’a frustrée et déçue pour sa météo pluvieuse (je n’ai pas eu de bol) et les multiples bâtons dans les roues. J’ai aussi été gênée de voir que les clients se baigner quasi habillé dans la piscine de l’hôtel et de voir qu’on me matait juste en retirant mon pantalon sur la plage pour être en maillot de bain. J’ai senti dans d’autres pays des regards curieux mais plus chaleureux qu’ici, je ne me suis pas sentie libre de mes gestes et beaucoup observée. Etre une femme seule et étrangère qui se déplace à vélo ou a pied a beaucoup intrigué. Je voyais les voitures baisser leur vitre pour me regarder marcher. J’ai été ennuyée que les personnes à l’accueil de l’hôtel 4 étoiles n’étaient pas formées pour recevoir des étrangers et ne m’ont délivré que des fausses informations. Mais avec le recul, j’ai compris que c’est une île qui ne s’offre pas à première vue, il faut être patient et surtout être véhiculé. J’ai eu aussi beaucoup de mal à me faire comprendre en anglais ce qui m’a fait perdre pas mal de temps.  Au bout d’une semaine, j’étais contente de rentrer à Tokyo.

C’est dommage car la nature de l’île vaut le déplacement avec ses superbes plages de sable blanc bénéficiant d’un climat subtropical agréable. Miyakojima a un gros potentiel touristique mais mal exploité. À moins que ce soit voulu…

 

 

○ Les lieux à voir○


 

Recommandées par les brochures locales:
Irabu Bridge
Kawamitsu Mangrove
Yonaha Maehama beach
Kurima Bridge
Ryugujyo Observatory
Ingya Marine Garden
Higashihennazaki
Yoshino Coast
Aragusuku coast
Shimajiri Manhrove
ikema Bridge
Nishihennazaki
Sunayama Beach
Painagama Beach
Miyakojima City tropical botanical garden
rabu jima island
Irabu-ohashi Bridge
+
Shigira Hot Spring
Shigira Beach
Waiwai Beach
Ueno German Culture Village
Ryukyuno Kaze Island Market Yataimura
Tombeau de Tuyumya

 

 

 

○ Informations ○


► À qui conseiller ?
Familles, couples, amis

► Que faire, que voir ? se promener le long d'une plage (Plage de Sunayama,Imugyaa Marine Garden, plage de Yonaha Maehama)
ateliers d'artisanat (Vous pouvez faire de l'artisanat traditionnel à l'atelier de construction comprenant neuf 
studios offrant différents types d'ateliers, y compris le brocart Miyako, l'art de la poterie et le travail des
coquillages Village d'ateliers d'artisanat de la ville), activités marines (plongée en apnée, kayak de mer, jet-ski
snorkeling, etc.), visiter les paysages époustouflants (Cape Higashihenna, cap situé 
à l'extrémité sud-est, Pont Kurima Ohashi un pont enjambant le côté sud-ouest de l'île de Miyako, L'île de Kurima), 
Irabu Island (l'île isolée est désormais une destination incontournable car elle est désormais facilement accessible 
via le pont. Il y a un paysage mystérieux avec un nombre incalculable de gros rochers qui traînent.
Cet endroit est également populaire pour sa belle vue sur le coucher du soleil)

► Couchers de soleil pour instagrammeurs : /


► Que acheter ? : Miyakojima Mamoru-Kun awamori, bracelet de coquillage et corails, galette de mangue, Yukishio
(sel en poudre à grains fins. Il est populaire comme sel de massage et bain ainsi que l'assaisonnement en cuisine)
Yukishio Fuwawa (une confiserie moelleuse fondante en meringue au sel "Yukishio". 
Il existe une variété de saveurs, y compris les noix de coco), bonbons au caramel doux à la mangue

► Food : Buvez de l'Awamori, du saké local à base de riz thaï et de moule koji noir. Les awamoris représentatifs 
produits sur l'île de Miyako sont "Kiku no tsuyu" et "Ryukyu Ocho". Il y a des verres dédiés à la coutume de 
consommation unique appelée "otori" où chaque participant boit des awamori un par un et le processus est répété.
Les spécialités locales : Le goya chanpuru et les nouilles soba. Comparez le goût entre les différents
restaurants. Ses particularités sont de fines nouilles plates et une soupe légèrement aromatisée. Autrefois,
tous les ingrédients étaient servis sous les nouilles pour être cachés.

► Quand partir ? Toute l'année. Son climat subtropical garantit des conditions météorologiques agréables tout au long 
de l’année. Les plages sont appréciables d’avril à novembre où la température de l’air atteint 
régulièrement 25 degrés et que l’eau est très chaude. Mais de l'été à l'automne les typhons peuvent frapper l'île.

► Enquiquinements : zéro

► Bon à savoir : les brochures et plans sont en langue japonaise. La langue anglaise est peu présente même dans les
hôtels et restaurants. Il faut s'attendre donc à être très souvent incompris et dans l'incompréhension. 
Il faut faire attention toutefois aux courants qui peuvent vous entraîner au large, ainsi qu’aux méduses habu, 
(présente de juin à octobre). Il n'y a pas de montagnes ni de rivières et aucun sédiment ne coule dans la mer.

Comment se rendre à Miyakojima ?

Depuis l’Aéroport de Naha ou l’Aéroport d’Haneda (Tokyo, environ 2 heures et 55 minutes) ou Osaka, vous pouvez prendre un avion pour l’île. Si vous ne partez pas de Tokyo ou d’Osaka, vous devrez vous rendre à l’Aéroport de Naha. Louer une voiture, une moto ou prendre un taxi est le meilleur moyen d’explorer les autres coins de Miyako et les trois îles voisines reliées par un pont.  Il n’y a pas de trains sur l’île et les transports publics (bus) sont peu fréquents.
Plusieurs commerces louent des scooters (avoir un permis de conduire international) et des vélos. Si à un moment donné vous prenez un taxi, assurez-vous de noter le numéro de la compagnie de taxis afin de planifier votre trajet retour. Si vous ne parlez pas japonais, demandez de l’aide dans un magasin ou un restaurant.

 

A lire ailleurs :
En japonais : miyako-guide.net
miyakojima-style.jp
En Français : japan airlines
Quelques jours à Miyakojima
En anglais : 10 best things to do in 2020


Où dormir ?
Hôtels : Miyakojima Tokyu Hotel & resorts, the Shigira,
Pension Takaragai, Miyakojima
Guest house Fu-ya

 

Où manger ?
Koja,
Charcoal grilled Yakiniku,
restaurant Umi no Sachi,
Awamori and Okinawan  cuisine Go-Ya
Les cafés : Pani Pani (Kurima), Rakuen no Kajitsu cafe & Omiyagekan (Kurima), Ricco Gelato, Insula Cafe (Irabu)

 

○ Les lieux ○


 

 

  ——————♦ Yonaha Maehama beach ♦ ——————

Ile de Miyakojima, Okinawa (Japon)

 Yonaha Maehama, une plage populaire considérée comme la « plage la plus blanche de l’est » qui s’étend sur environ 7 km

Yonaha Maehama beach

 

 

  ——————♦ Sunayama Beach ♦ ——————

Sunayama Beach

Plage de Sunayama, une plage de sable blanc située sur le côté ouest de l’île. La belle mer s’étend au-delà de la petite colline de sable

Sunayama Beach, Japon   Sunayama Beach, Japon

 

  ——————♦ Wai Wai Beach ♦ ——————

 Wai Wai Beach        Wai Wai Beach

  ——————♦ Kurima ♦ ——————

Kurima, Japon Kurima, Japon      Kurima, Japon    Kurima Bridge, Japon Kurima Bridge, Japon

  ——————♦ Irabu ♦ ——————

Irabu, Japon Irabu, Japon

——————♦ Ueno German Village ♦ ——————

 

Ueno German Village, Miyakojima

Ueno German Village, Miyakojima Mamoru-kun est un personnage très populaire à Miyakojima

Mamoru-kun est un personnage très populaire à Miyako. C’est une statue représentant un policier peinte à la main. Il est placé à des endroits stratégiques pour rappeler aux gens que la vitesse peut-être mortelle.Ueno German Village, Miyakojima

Ueno German Village, Miyakojima  

——————♦ Ryukyuno Kaze Island Market Yataimura ♦ ——————

 

 

 

——————♦ Miyakojima ♦ ——————

 

hôtel Wellness Villa Brisa

La chambre de l’hôtel Wellness Villa Brisa…