Check-list : la trousse à pharmacie de voyage

pharmacie1

Les indispensables à emporter

Quand on a une sacrée tendance à s’amocher en voyage (Lire mon séjour à El Nido ou After Mexique), on devient incollable question trousse à pharmacie. Je suis donc bien placée pour vous donner quelques conseils 🙂
Même s’il n’existe pas de trousse à pharmacie type (sa composition diffère en fonction de la destination et du type de séjour), la mienne me semble assez exhaustive mais pensée dans le cadre d’un voyage à la mer sans être trop coupée de la civilisation. Donc pas conçue pour un trip « Seul au monde« …

Avant de partir…

1/ Penser à une visite chez le médecin en cas de gêne (dentiste, gynéco) : sympa la carie ou la mycose en pleine cambrousse…
2/ Avoir sur soi les coordonnées de votre médecin/spécialiste  (on ne sait jamais…)
3/ Vérifier si votre destination nécessite certaines vaccinations (paludisme) ou la mise à jour des rappels (hépatite b, tétanos…)
4/ Vérifier les dates de péremption de vos médoc avant de partir…
5/ Pour les plus prudents, souscrire à une compagnie d’assistance internationale.
(ou vérifier si on ne possède pas déjà une telle assurance comprise avec la carte bancaire, etc.)
6/ Si vous voulez alléger votre bagage et faire l’impasse sur certains médocs, il est utile de se renseigner sur la destination pour savoir s’ils sont trouvables sur place. Mais faites attention aux contrefaçons pharmaceutiques (répandues dans certains pays en voie de développement). Il est toujours préférable d’avoir son propre matériel car qu’il n’aura pas servi à d’autres donc peu de chance de contamination ou autre.
7/ Prévoir assez de stock de vos médocs s’il y a des chances que vous prolongez votre séjour…
8/ Gardez les médicaments les plus précieux dans votre bagage à main. En cas de bagage perdu dans l’avion ou si on vous prend par mégarde votre sac à dos ou valise (ce qui m’est arrivé au Cambodge…)

 

Les produits de base

Mise en garde

–Faites attention à conserver votre trousse à l’abri de la chaleur, de l’humidité et de la lumière.
– Eviter les médicaments à dissoudre ou effervescents (problème de l’eau potable).
– Pas de suppositoires (ils fondent)
–  A la pharmacie, on m’a appris que les vaccins antivenimeux pour les morsures de serpents ne servent à rien (Eviter les serpents donc…)

1/Matériel

  • Petits ciseaux
  • Pince à épiler
  • Épingle à nourrice
  • Mouchoirs jetables
  • Paquets de compresses stériles, coton
  • Bande de contention (en cas d’entorse)
  • Bande de gaze (en cas de plaie ou brûlure)
  • Ruban/ Pansement adhésif (type Sparadrap en rouleau), du scotch, Compeed (ampoule aux pieds)
  • Préservatifs (à acheter en Europe : mieux contrôlés) ou autre moyen de contraception
  • Tampons ou serviettes hygiéniques
  • Rasoir
  • Répulsif anti-moustique
  • Pansement liquide : hyper pratique (exemple celui  de Mercurochrome : favorise la cicatrisation, transparent et résiste à l’eau)
  • Spray réfrigérant pour soulager les douleurs traumatiques et les hématomes

+ Facultatif : fil dentaire, thermomètre médical (si vous allez dans des contrées très sauvages, pratique pour déceler une fièvre), bouchons d’oreille, masque de nuit

 

2/Médicaments

  • Antiseptique pour désinfecter les plaies (type Bétadine),
  • Crème anti-irritation
  • Répulsif anti-moustiques
  • Antalgique (A savoir : le Paracétamol (Daphalgan, Doliprane) résiste mieux à la chaleur que l’aspirine)
  • Anti-inflammatoire
  • Antihistaminique (Type : Zyrtec)
  • Crème contre les brûlures et coups de soleil (type Biafine)
  • Crème anti-irritation
  • Antidiarrhéique (type Imodium)
  • Anti-vomitif (type Vogalib)
  • Médicaments prescrits sur ordonnance (traitement)
  • Antispasmodique (type : Spasfon pour les douleurs abdominales)
  • Crème apaisante contre les démangeaisons de piqûres d’insecte
  • Crème solaire anti-UVA et UVB.
  • Pommade pour les bosses (crème à base d’arnica) / gel anti-inflammatoire
  • Préservatif ou contraception
  • Laxatif (constipation)
  • Gel pour l’hygiène des mains

+ Facultatif : antiseptique oculaire (collyre) pour la poussière ou conjonctivite, purificateur d’eau (type Micropur), comprimés à sucer en cas d’irritation de la gorge (attention à la clim, type Lysopaïne), pansement gastrique, anti-acide (digestion difficile), Déconctractyl (contracture musculaire), mal des transport, bas de contention (insuffisance veineuse dans l’avion), couverture de survie