Roman : « La Horde du Contrevent » d’Alain Damasio

la-horde-du-contrevent

Gros coup de ♥ et bluffée par l’imaginaire de l’auteur…

Magnifique, un chef d’oeuvre…  même s’il faut s’accrocher aux 100 premières pages.

Présentation de l’éditeur

Un groupe d’élite, formé dès l’enfance à faire face, part des confins d’une terre féroce, saignée de rafales, pour aller chercher l’origine du vent. Ils sont vingt-trois, un bloc, un nœud de courage : la Horde. Ils sont pilier, ailier, traceur, aéromaître et géomaître, feuleuse et sourcière, troubadour et scribe. Ils traversent leur monde debout, à pied, en quête d’un Extrême-Amont qui fuit devant eux comme un horizon fou. Expérience de lecture unique, La Horde du Contrevent est un livre-univers qui fond d’un même feu l’aventure et la poésie des parcours, le combat nu et la quête d’un sens profond du vivant qui unirait le mouvement et le lien. Chaque mot résonne, claque, fuse : Alain Damasio joue de sa plume comme d’un pinceau, d’une caméra ou d’une arme… Chef-d’œuvre porté par un bouche-à-oreille rare, le roman a été logiquement récompensé par le Grand Prix de l’Imaginaire.

La Horde du Contrevent est un roman initiatique, en quête de sens. Sa lecture se mérite car l’entrée en matière est difficile et plonge le lecteur dans un univers inconnu, au langage hermétique avec la présentation de beaucoup de personnages. Puis le temps de saisir la logique, la structure interne du roman, les éléments qui se mettent en place, la psychologie des personnages, on se laisse progressivement embarquer par la Horde dans ses périples dangereux. Puis on vibre, on est effrayé, on jouit avec eux.

Ce roman a un style d’écriture unique, un lexique étonnamment riche pour ce genre littéraire. Si les inuits ont une centaine de mots pour définir la neige, Damasio en a presque autant pour interpréter et décrire le langage du vent. Plus qu’un roman, c’est un exercice de style, une oeuvre virtuose, un challenge littéraire à plusieurs niveaux (Cf le jeu des joutes verbales).
L’auteur est un poète autant qu’un scientifique certifié. Et français. COCORICO !
Mais apparemment mon euphorie n’est pas partagée par tous : un ami très grand lecteur n’a pas été séduit. Alors peut être que ce chef-d’oeuvre est réservé aux fans d’aventures et de livre-univers seulement… je ne sais pas…

 

♦ Informations ♦

Pages 736 pages
Genre fantasy, « science-fiction philosophique », livre-univers, culte
Année  2007
Éditeur   Folio SF
Prix livre de poche : 10,90  €
Site web http://www.lahordeducontrevent.org/
Prix littéraire Le Grand Prix de l’Imaginaire 2006
Avis  [usr 5 max= »5″ text= »false » img= »03.png » size=20]