Varadero, Cuba – AMÉRIQUE

varadero09

Varadero… 20 km de plage de sable blanc, mer émeraude ou turquoise, couchers de soleil magnifiques… et pourtant on s’ennuie


Le seul intérêt selon moi est d’y aller pour se reposer, mais vraiment, après avoir parcouru l’île de Cuba plus authentique et intéressante.
C’est une enclave balnéaire fermée où se mouvent que des touristes (10000 environ, surtout des nord américains), située sur la péninsule de Hicacos, la côte Nord de Cuba.

Varadero est bordé de grands complexes hôteliers « all inclusive » qui s’enchaînent les uns à la suite des autres. Tout ce que j’abhorre. Heureusement la plage est vaste et magnifique. (mais souvent se sont celles des hôtels)
Pour moi le repos fut de courte durée : en vacances seule, je me posais sur la plage pour être tranquille et même si je faisais semblant de dormir j’avais toujours soit un agent de sécurité cubain pour me demander :  «  Quel était mon nom ?, comment j’allais ? Qu’est-ce que je faisais ? etc.« , soit un ex-général russe pour me taquiner, soit de vieux gros polonais…
Parfois, il vaut mieux partir à deux pour être « seul »… (notez le paradoxe…)

Je séjournais à Arenas Doradas. Pas mon type d’établissement habituel mais j’étais partie avec une formule Promovacances dernière minute. (Parce que à la base je devais me rendre au Mexique mais la grippe du cochon avait sévi et j’étais dans l’obligation de changer la destination). Heureusement, il était équipé de bungalows en dur. À l’arrivée, on vous donne un bracelet aux couleurs  de l’hôtel pour accéder au buffet très bien fourni au demeurant. Très sympa aussi le bar qui se trouve au milieu de la piscine et l’accès à la plage est à 5 minutes à pied.(L’eau est à 27°)
Au bout de 2 jours, même si j’étais mal en point à mon arrivée à Varadero, je n’avais qu’une envie : fuir ce complexe et vadrouiller à l’autre bout de l’île tellement j’étouffais. Ce que je fis par la suite après avoir rencontré un canadien… (suite bientôt).

Il y avait aussi des vols : il ne fallait rien laisser sécher sur la terrasse de son bungalow. Quelques serviettes, une paire de Nike ont été ainsi dérobés. Pour moi, ce fut mon pantalon blanc…

 

♦ Informations ♦

Je suis arrivée en bus de la Havane, c’était compris dans mon « package voyage ». 3h de trajet environ.Au péage de l’autoroute : il faut compter 2 CUC pour entrer et encore 2 CUC pour sortir. (Voir infos pour la Havane ici)
Sinon l’aéroport le plus proche est : Juan Gualberto Gómez Airport
Pour qui  ? : famille, amis, couple, destination repos ou fête (clubs et soirées d’hôtels)
Transport : navettes gratuites pour aller au centre ville de Varadero
Plus d’infos surArenas Doradas

cuc

varadero01 varadero02 varadero03 varadero04 varadero05 varadero06 varadero07 varadero08 varadero09 varadero10 varadero11 varadero12 varadero14 varadero15 varadero16 varadero17 varadero18 varadero19 varadero20 varadero21

varadero29

 

arenas-doradas

Arenas Doradas

arenas-doradas2

 

 

varadero22 varadero23 varadero24 varadero25 varadero26 varadero27

varadero28