Tour en buggy dans le parc national de Jericoacoara : Tatajuba #1

jericoacoara-buggy55

Un must à faire : l’excursion à Tatajuba

Après 2 jours à déambuler sur les dunes et plages de Jericoacoara, ville ensablée protégée des complexes hôteliers, soucieux de l’environnement, station balnéaire branchée mais non m’as-tu-vu, aux paysages lunaires à la Mad Max, il était temps de partir en expédition en buggy dans le Parc National de Jericoacoara. Lagons d’eau de pluie et dunes géantes au programme…

2 tours principaux sont proposés par les agences de Jeri :
1/ Un circuit jusqu’à Tatajuba
2/ Un second menant aux lagunes Azul et Paraiso

 

L’Option n°1

Départ à 9h du matin, après un petit déjeuner à Casalice. On partage un buggy avec 2 autres personnes : un brésilien originaire de Brasilia et une brésilienne de Sao Paulo. Au début, être passager à l’arrière d’un buggy peut surprendre : entre les secousses, le vent et le petit effet « montagne russe », on se sent l’âme d’un Indiana Jones. Puis l’habitude s’installe et la surprise s’évanouit…
Le parcours est bien balisé : notre chauffeur s’arrête à chaque buvette, dune, coin d’eau. La première impression est dingue : faces aux paysages de dunes en série, j’ai bien cru être face à des boules de glace à la vanille géantes se dessinant sur un fond de ciel bleu étincelant. Un décor pour géant. Si le Sahara c’est ça, j’ai bien envie de le découvrir…

Les étapes du circuit en buggy dans le parc national de Jericoacoara 

On sillonne des kilomètres de plage avant de traverser un cours d’eau sur un radeau en planches de bois où des hommes poussent avec la force de leur bras à l’aide de longs bâtons. De l’autre côté de la rive, il est possible d’observer de près des hippocampes de la rivière « Guriu» recueillis par un guide sur une barque. Par la suite, on traverse une forêt de mangroves (Mangrove de Guriu) avant d’arriver sur la dune de Tatajuba. Il reste des vestiges de l’ancien village de Tatajuba, un petit village de pêcheurs (Velha Tatajuba) qui fut enseveli il y a une trentaine d’années par une immense dune. On peut y voir des ruines des maisons abandonnées, des toits de maison surgir du sable, c’est assez troublant. Le village a aujourdhui été déplacé (Nova Tatajuba). Le chemin continue et on s’arrête un long moment à une sorte de bar-buvette où l’on peut rencontrer Dona Delmira qui raconte aux visiteurs des histoires sur le phénomène d’ensevelissement et mystères de l’endroit.

Le parcours se poursuit par un roadtrip sur les dunes où l’on peut admirer la beauté du paysage qui est en permanente mutation : en effet les dunes se déplacent en fonction de la force du vent et de la saison.
On effectue un stop à la « Duna do Funil » qui est la plus haute de la région. Il est possible de faire du sandboard qui est une petite planche en bois (pas compris dans le prix, à payer en plus environ R $ 10 ). J’étais un peu peureuse à l’époque donc je n’ai pas voulu en faire. Aujourd’hui, je tenterais bien…
Puis le circuit se termine par un déjeuner sur le bord d’une lagune : « Lagoa da Torta ». Au menu : un choix de poissons et crustacés du jour fraîchement pêchés cuits au barbecue. On a payé 70 reais par personne. Puis, l’on profite du lieu par une baignade ou on se détend dans un hamac le dos et les pieds dans l’eau…
Retour à Jeri à 16h.

Bizarrement, on fut exténuée le soir alors qu’on avait passé la journée quasiment assise, les fesses sur un siège. Sûrement l’effet du soleil. 
J’ai dormi ce soir-là avec des images de sable blanc de toute beauté plein la tête. Mon voyage au Brésil démarrait sous les meilleurs hospices : Jericoacoara est un rêve pour voyageur.

 

 

CONSEILS :  
► N’oubliez pas votre crème solaire, chapeau et bouteilles d'eau : 
durant la promenade, vous serez perpétuellement confrontés au soleil et au vent...
► La visite dure en moyenne six heures

 

♦ Informations ♦

200 reais le buggy, 50 reais par personne à 4
Je suis partie avec BuggyTur, une agence à Jericoacora. Il y en a beaucoup.
Pour aller à Jericoacoara, lire :  » Jericoacoara, Ceará, Brésil – AMÉRIQUE« 

jericoacoara-buggy02 jericoacoara-buggy03 jericoacoara-buggy04

jericoacoara-buggy09

Travessia do guriu (Traversée avec le buggy sur le radeau)

jericoacoara-buggy10 jericoacoara-buggy11 jericoacoara-buggy12

jericoacoara-buggy05 jericoacoara-buggy06

jericoacoara-buggy01

Hippocampes de la rivière « Guriu »

jericoacoara-buggy07 jericoacoara-buggy08

jericoacoara-buggy13 jericoacoara-buggy14

Mangue do Guriu(Mangrove de Guriu)

jericoacoara-buggy15 jericoacoara-buggy16 jericoacoara-buggy17 jericoacoara-buggy18 jericoacoara-buggy19

Dona Delmira

jericoacoara-buggy20 jericoacoara-buggy21 jericoacoara-buggy22 jericoacoara-buggy23 jericoacoara-buggy24 jericoacoara-buggy25

jericoacoara-buggy34 jericoacoara-buggy26

jericoacoara-buggy31 jericoacoara-buggy28 jericoacoara-buggy30  jericoacoara-buggy32 jericoacoara-buggy33  jericoacoara-buggy35 jericoacoara-buggy38 jericoacoara-buggy40 jericoacoara-buggy41 jericoacoara-buggy42 jericoacoara-buggy43 jericoacoara-buggy44 jericoacoara-buggy45 jericoacoara-buggy46 jericoacoara-buggy47 jericoacoara-buggy48

« Duna do Funil » qui est la plus haute de la région. Il est possible de faire du sandboard

jericoacoara-buggy49 jericoacoara-buggy50 jericoacoara-buggy51 jericoacoara-buggy52

Lagoa da Torta

jericoacoara-buggy53

La première vision est réjouissante : les hamacs colorés en fil indienne  baignant dans l’eau donnent envie de s’y allonger. Bronzer tout en étant caresser par la fraicheur de l’eau.

jericoacoara-buggy54 jericoacoara-buggy55 jericoacoara-buggy56 jericoacoara-buggy57 jericoacoara-buggy58 jericoacoara-buggy59 jericoacoara-buggy60 jericoacoara-buggy61 jericoacoara-buggy62 jericoacoara-buggy63 jericoacoara-buggy64