Ibiza mon amour, mon désespoir

glose-ibiza-54

Clichés et regards sur Ibiza : ma propre vision de l’île enchantée.

J’entends tout sur Ibiza. Principalement du négatif. « Ibiza c’est ringard, terre des beaufs, surfait, nul, frime et cie…« . Un refrain qui se répète inlassablement surtout de la part des gens qui n’y ont jamais posé un orteil. Une destination pour les has been... dont je fais partie donc…
Une légende qui a vécu.  « More » c’est mort.  À bas Vive « Jet set 2« …
Quoi qu’on en dise, Ibiza représente une concentration de tout ce que j’aime. Elle est multi-facettes… un peu comme moi. Toutes les tribus s’y croisent : du fêtard au hippie en passant par le n’importe nawak, la déglingue et la jet-set, le tout se mélangeant pour créer un joyeux bordel. Du calme, de la folie, du beat, de la nature, du pavé, du béton, le tout dans un magnifique écrin. (Ses paysages, ses criques, Dalt Vila la haute ville, ses plages de sable blanc, son rocher magnétique Es Vedra, le nord plus abrupt et sauvage (Benniras), sa voisine Formentera pour le calme, la fête quasi en continu sur la playa d’en Bossa).
Terre des extrêmes, des excès, son grain de folie donne le sentiment d’une grande liberté qui peut aujourd’hui paraître illusoire. L’île où tous les dinguos et les bimbos se retrouvent, où toutes les tribus festives sont accueillies sans sectarisme ni ostracisme. L’un des seuls endroits au monde où on ne risque pas d’être jugé par sa tenue, son décolleté XXL, son no look, sa tenue coinços ou de princesse, où le snob côtoie le mec au jean troué au beach bar du Bora-Bora. Personne ne vous dévisage. « Venez comme vous êtes« …

Mais voilà, depuis quelques années, les autorités ont interdit les afters à Ibiza. Et cette année j’ai vu un William Pharrell se gargariser mixer sur la scène d’Ushuaia. Un signe de la fin d’Ibiza chérie ? Le Km5 que j’ai connu en mode hippie chic sans faste, avec un petit côté authentique fut une déception de le retrouver en mode « club branché », peuplé pour le coup par des vrais beaufs en chemises manches courtes qui sont là, eux, pour mater. Un bel endroit qui a perdu son âme en se travestissant en club m’as-tu-vu, avec des prix exorbitants côté restaurant (60 euros les 7 sushis avec 1 bouteille de vin, tout ça pour finir à 2h du mat’ au Burger King…)
Une île qui recherche de plus en plus des touristes fortunés que des joyeux fêtards désargentés. On la « clean », on la désintoxique, la nettoie de ses anciennes frasques jusqu’à la rendre inodore, lisse, sans relief et sans danger. Je ne suis pas forcément dans le trip toxique qui a fait la réputation d’Ibiza mais j’aime savoir qu’elle est présente, à portée de bras, attirante et dangereuse à la fois.
Me sens un peu trahie par cette implacable évolution. On est plus en phase, ni dans le même mood toutes les deux. La Isla Blanca évolue prenant un virage tropézien, plus sage et moins folle, avec une touche de snobisme qui la dénature. Malgré tout, elle reste quand même dans mon cœur car à l’origine d’une forte histoire d’amitié et autre. Triste… mais comment oublier un premier amour ?
Un jour, peut être, elle reviendra a la raison… Reste des « îlots » de fête préservés des beaufs et autres mauvais curieux dont seuls les initiés ont droit au secret…

Clichés 2013 d’Ibiza
(et quelques unes de 2012)

 

Quelques photos que j’aime , où vit encore un peu l’esprit « Ibiza »
(A regarder avec la musique qui va bien)

 

Playa d’en bossa

glose-ibiza-6

 

glose-ibiza-71

Le retour de Douchka…

 

glose-ibiza-68

glose-ibiza-74b

Un cœur gros comme ça !

look-ibiza-04

 

Ushuaia #1

glose-ibiza-24

 

glose-ibiza-1

 

 

 

glose-ibiza-14

Y a pas d’âge…#1

 

glose-ibiza-26

Y a pas d’âge…#2

 

glose-ibiza-27

Ça déchire !!!

 

glose-ibiza-22

On like !

 

 

 

glose-ibiza-28

Une offrande pour le dieu des orgies festives…

 

glose-ibiza-25

Le grand Bazaar avec Nervo

glose-ibiza-29

 

glose-ibiza-23

Toilettes…

 

 

Tahiti bar…

glose-ibiza-2

glose-ibiza-3

glose-ibiza-4

 

glose-ibiza-41

 

glose-ibiza-39

Lindsay Lohan s’est clonée…

glose-ibiza-5b glose-ibiza-5c

Préservez-moi…

 

Ushuaia #2

glose-ibiza-15

glose-ibiza-10

 

glose-ibiza-56

 

  glose-ibiza-11

Cachez ce sein…

glose-ibiza-12

glose-ibiza-13  

 

glose-ibiza-17

 

glose-ibiza-16  

Photoshop mon amour…

glose-ibiza-18

mains

glose-ibiza-19

Un peu de philosophie : « Life is a circus »

 

Space

glose-ibiza-21

Seule photo que j’ai prise cette année au Space….

 

glose-ibiza-31

 

Blue Marlin

 

glose-ibiza-34

 

 

glose-ibiza-32

Actor studio…

glose-ibiza-33

 

glose-ibiza-54

 

glose-ibiza-55

 

glose-ibiza-36

Pas l’endroit que je préfère. L’ambiance plus décontractée du bar Sa Trinxa me plaît plus

glose-ibiza-35  

 

Le Bora-Bora

 

glose-ibiza-40  

 

 

glose-ibiza-79

 

 

Les Salines

glose-ibiza-42

 

glose-ibiza-45

 

glose-ibiza-44glose-ibiza-43   

Eau transparente…

 

 

glose-ibiza-37

Des seins…

glose-ibiza-46

Du cul…

 

glose-ibiza-52

… On est bien !

glose-ibiza-53

 

glose-ibiza-65

glose-ibiza-66

glose-ibiza-67

 look-ibiza-21

glose-ibiza-75

 

glose-ibiza-76
look-ibiza-18

Le Km5

glose-ibiza-47

glose-ibiza-48

glose-ibiza-49

 

Dans une villa « chic »

glose-ibiza-50

glose-ibiza-51  glose-ibiza-57

 

Le Pacha

glose-ibiza-58

 

glose-ibiza-60

glose-ibiza-59

 Miss Kittin s’est fourvoyée au Pacha…

glose-ibiza-62

 

 

Cala Hort

glose-ibiza-86

glose-ibiza-63glose-ibiza-64

 

Cala Conta

 

glose-ibiza-38

 

glose-ibiza-30

glose-ibiza-78glose-ibiza-80glose-ibiza-81

 

 

look-ibiza-33 look-ibiza-34

look-ibiza-35

 

 

Formentera

 

glose-ibiza-84

 

glose-ibiza-85

glose-ibiza-82

 

glose-ibiza-70

 

glose-ibiza-8