Île de Kho Rong, Cambodge – ASIE

125-kho-rong-long-beach

Une île au joyeux « bordel »

Koh Rong est la 2e grande île du Cambodge, situé à 25 kilomètres au large de Sihanoukville dans le golfe de Thaïlande. Une île qui abrite plus de 1100 habitants répartis dans 4 villages (Koh Toch Village, Prek Sway, Daum Skeuw et Soksan Village) vivant principalement de la pêche et du tourisme.  Pas de réseau routier donc pas de véhicules motorisés (destination parfaite pour les voyages sans voiture) mais quelques sentiers dans la forêt luxuriante et qui possède un littoral d’environ 43 kilomètres de plages. Restaurants, bars et guest houses pour backpackers sont concentrés et longent le bord de mer de l’île à Koh Toch le village près du port face à la plage Tui beach.

J’ai l’impression que l’île change très vite au vu des dernières photos aperçues sur le web. Pour certains, Koh Rong représente un bel aperçu de ce qu’était les îles thaïlandaises avant l’arrivée des touristes. Ce petit bijou caché du Cambodge pourrait bientôt ne plus exister tel que je l’ai connu…

 

 

○ Koh Rong, paradis ou enfer ? ○


 

Les voyageurs se partagent entre deux écoles : il y a ceux qui trouvent l’île sale et bruyante et d’autres qui la perçoivent comme le paradis du Cambodge.
Alors paradis ou enfer ? Un peu des deux mon capitaine…

L’enfer pour ceux qui n’apprécient pas les bars et leur musique bruyante, une population plutôt jeune qui vient pour s’enivrer et faire la fête, une mauvaise évacuation des déchets et eaux usées qui s’écoulent dans la mer près des bateaux (ça peut sentir les égouts), les tonnes de détritus derrière les guesthouses (faut pas regarder), les sandflies : ces puces de sable qui transforment votre dos en clafoutis aux cerises, sa jungle vierge habitée par des serpents venimeux, le charme d’une île pas très équipée en wifi et électricité (à des horaires précis),  il faut économiser l’eau en se lavant avec un bol (toutes les maisons d’hôtes rappellent aux gens que l’eau qu’ils utilisent pour se doucher est de l’eau potable pour les locaux), les constructions qui ne prennent pas en considération les problèmes environnementaux et écologiques.

Le paradis pour ceux qui aiment les îles non fréquentées par le tourisme de masse, le vent de liberté et un peu anarchique dû à un développement non réglementé,  ses longues plages de sable blanc désertes et paradisiaques,  ses eaux claires et turquoises, l’ambiance village avec les enfants et les poules qui se baladent. Certains en parlent comme la dernière île authentique de l’Asie du sud-Est.

Pour ma part, j’y suis restée seulement deux jours et je le regrette. De mon séjour au Cambodge, Koh Rong est le spot que j’ai préféré. Parce que j’ai découvert un endroit improbable en marchant dans la forêt « A village project« , tombée dans une petit fête qui se déroulait dans une maison après avoir été interpellée par 2 cambodgiens qui voulaient que je passe et donc super soirée improvisée, rencontré un couple de basques avec qui j’ai passé un chouette moment et qui m’ont soutenu quand j’étais malade comme un chien sur le bateau, vu l’un des plus beaux couchers de soleil, rencontré d’autres français aventuriers et pieds nickelés sur les bords qui m’ont bien fait marrer. Le seul hic pour moi réside dans la saleté, la gestion des eaux usées et déchets : l’arrivée au port donne l’impression que l’île est sale.

Bref, je suis dans la team qui a adoré Koh Rong pour son ambiance fête du bout du monde et sa liberté.

 

 

 

 

 

 

○ Informations ○


 

► À qui conseiller ? : aux backpackers, fêtards, routards ou Robinson qui veulent s'isoler sur une des plages. Ne pas juste rester une journée et rentrer le soir à Sihanoukville, vous ne verrez rien.
► Que voir : le village Koh toch pour les bars, coucher de soleil à Long Beach (45 min de marche du village de Koh Toch), Village Project, Sky Bar 
► Que faire : se reposer, faire le tour de l'île en bateau, traverser la jungle, croisière de nuit pour voir les phytoplanctons incandescents
(vérifier avant si c'est la bonne saison. Il faut aussi être dans l'eau et nager pour les apercevoir)
► Food : restaurants et market à Koh Toch
► Shopping : acheter de l'huile de coco pour éviter les piqûres de sand flies
► Couchers de soleil instagrammables :Long beach
► Quand partir ? : de novembre à mars
Enquiquinements: zéro
 À savoir : prévoir suffisamment de cash pour y vivre et surtout pas déchiré. On ne vous le prendra pas. Car bien sûr il n'y a pas
de banque. Sans lampe de poche, vous allez aussi vivre un enfer le soir :). Il y a  du wifi mais il fonctionnait très mal en 2015.
Vous pouvez loger plus loin du village Koh Toch mais les prix seront plus élévés.
 ► Comment y aller ? : 2h en bateau à moteur (10 dollars envir on)ou 45 min en speedboat de Sihanoukville (25 dollars).
Ne perdez pas votre billet retour comme moi, sinon vous le paierez 15 dollars juste un retour.
Vous pouvez aussi vous rendre à Kho Rong Samloem de Kho Rong pour 5 dollars en 20 minutes environ.
Site web : à lire car complet Koh Rong, la fille rebelle de Samloem




 

 

 

 

29-kho-rong

30-kho-rong 31-kho-rong 32-kho-rong 33-kho-rong 34-kho-rong 35-kho-rong 36-kho-rong 37-kho-rong  39-kho-rong 40-kho-rong 42-kho-rong 43-kho-rong 44-kho-rong 45-kho-rong 46-kho-rong 47-kho-rong 48-kho-rong 49-kho-rong

 

 

100-kho-rong-vue 101-kho-rong-vue 102-kho-rong-vue 103-kho-rong-vue 104-kho-rong-vue 105-kho-rong-vue 106-kho-rong-vue 107-kho-rong-vue

14-Its-gonna-be-A-Village-Project--kho-rong 09-Its-gonna-be-A-Village-Project--kho-rong

16-Its-gonna-be-A-Village-Project--kho-rong

 

119-kho-rong-long-beach 126-kho-rong-long-beach